Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Les démêlants crins Easy Shine de Ravene et Top de Décathlon sont-ils nocifs ? 

Le 10 mars dernier, l’influenceuse Horsmala a publié un TikTok mettant en cause la composition du dêmélant “Top” de Decathlon (ex-Fouganza) et le démêlant crins “Easy Shine” de la marque de soins pour chevaux Ravene. Cette publication a rapidement suscité de nombreuses réactions et interrogations dans les commentaires. Nous avons mené l’enquête pour en savoir plus. La composition de ces produits est-elle vraiment toxique pour les chevaux ? Les marques ont-elles une obligation juridique de communiquer sur la composition de leurs produits de soin pour chevaux ?

Easy Shine Ravene : un Soin Lustrant Démêlant Nocif pour la Santé des Chevaux ?

L’influenceuse Horsmala a posté un TikTok intitulé “Et si on arrêtait d’empoisonner nos chevaux ?”, dans lequel elle analyse la composition de l’Easy Shine de chez Ravene. Cette vidéo a compté 85 000 vues et plus de 300 commentaires.

@horsmala

Source : INCI et astucesecuries.com On doit tous à un moment prendre conscience de ces choses là… #chevaux #bienetre #love #soin #stop #prisedeconscience #produitschimiques #maladies #pollution #santé #compocracra #produitsnaturels

♬ son original – Horsmala
Tik tok de “Horsmala” mettant en cause la composition des démêlant pour chevaux Ravene et Decathlon Fouganza
Tik Tok de “Horsmala” mettant en cause la composition du démêlant Easy Shine de Ravene

En se basant sur des informations lues sur les sites INCI – International Nomenclature of Cosmetic Ingredients et Astuces Ecurie, Horsmala met en lumière plusieurs ingrédients potentiellement dangereux pour la peau des chevaux et leur santé en général. Elle les décrit comme tel :

  1. Chlorure de Cétrimomium : Dérivé de l’ammoniac, cet ingrédient est utilisé pour ses propriétés antistatiques et de conditionnement. Cependant, il est connu pour être irritant pour la peau et les yeux. De plus, il est classé comme perturbateur endocrinien, ce qui signifie qu’il peut interférer avec le système hormonal des humains et des animaux.
  2. Phénoxyéthanol : Utilisé comme conservateur, le phénoxyéthanol est dérivé de l’industrie pétrolière. Il est également suspecté d’être un perturbateur endocrinien et est classé comme cancérigène possible. De plus, il est hautement polluant, ce qui soulève des préoccupations environnementales.
  3. Butylparabène : Comme tous les parabènes, le butylparabène est utilisé pour ses propriétés conservatrices. Cependant, il est également reconnu comme perturbateur endocrinien, pouvant affecter le développement et la reproduction.

Dans sa vidéo, Horsmala explique que la présence de ces ingrédients en grande quantité est alarmante et conseille de “fuir” les démêlants Easy Shine de Ravene et Top de Decathlon. Elle souligne également que la règlementation concernant les produits pour animaux est beaucoup moins stricte que celle des produits destinés aux humains, ce qui permet l’utilisation de substances potentiellement dangereuses.

La Réglementation et les Obligations des Marques de Soin

Les marques de produits de soin pour animaux, comme Ravene, sont-elles tenues de divulguer la composition de leurs produits ? La réponse est complexe. En général, les produits pour animaux sont soumis à des réglementations moins rigoureuses que ceux pour les humains. Cependant, il existe des directives et des normes européennes qui encadrent l’utilisation de certains ingrédients chimiques.

En France, la loi impose aux fabricants de produits de soins de fournir des informations claires et précises sur la composition de leurs produits. L’étiquetage est très réglementé – nous avons d’ailleurs constaté des manquements de ce côté-là chez certaines marques équines. Les contrôles et les sanctions en cas de non-respect de ces obligations sont moins fréquents et moins sévères dans le domaine des produits pour animaux.

Cependant, le marché du soin pour chevaux est très concurrentiel (+ de 40 marques de soins sur le marché français). Il nous a été rapporté qu’il n’est pas rare que les nouveaux arrivés sur le marché doivent faire face à des contrôles souvent commandités par la concurrence.

La Réponse de Ravene

Nous avons contacté Ravene le 11 mars 2024. La marque nous a fourni une réponse le 15 mars.

Dans sa réponse, Ravene nous explique que les produits cosmétiques pour animaux ne sont effectivement pas soumis à la même règlementation que les cosmétiques pour humains : “cela ne veut pas dire qu’ils ne sont pas encadrés, car ils doivent respecter la réglementation qui les concerne.”

Ils nous indiquent que lister l’intégralité de la formule n’est pas une obligation légale pour les produits de soin pour chevaux. “Nous avons fait le choix de la totale transparence envers nos utilisateurs, et il est important de savoir que les compositions plus courtes sur les étiquettes ne le sont peut-être pas en réalité.”

Ils nous précisent : “Pour faire une base démêlante, les formulateurs ont 2 options : l’utilisation d’ingrédients de la famille des silicones ou bien une base d’huile végétale. Aujourd’hui, il n’y a aucun doute sur le fait que les silicones sont d’efficacité supérieure pour démêler les crins, et les solutions alternatives à base d’huiles sont loin de faire l’unanimité. Concernant l’utilisation des silicones, certains crins peuvent être asséchés mais la plupart supporte tout à fait les silicones. Aujourd’hui, l’industrie est à la recherche de silicones ou d’alternatives nécessitant moins d’énergie à produire et plus biodégradables, mais ces alternatives n’atteignent pas toujours l’efficacité demandée par nos clients. Nous adaptons nos formules au fur et à mesure que de nouveaux ingrédients sont validés.”

Ils nous disent aussi qu’à ces bases démêlantes sont ajoutées de l’eau pour une meilleure application. “L’utilisation d’eau implique la nécessité des conservateurs et stabilisateurs pour empêcher le produit de se transformer en bouillon de culture. Ces ingrédients, réglementés, sont ajoutés pour empêcher la formation de moisissures et autres micro-organismes. Ces ingrédients sont donc actifs et très encadrés par la réglementation cosmétique humaine, donc très étudiés.”

Enfin : “ce sont souvent ces conservateurs qui sont décriés en se basant généralement sur les effets de ces ingrédients à très forte dose, qu’effectivement les produits cosmétiques pour animaux ne sont pas soumis à la même réglementation que ceux pour humains.”

Aussi Ravene a fait part de son point de vue à Horsmala qui en a fait une nouvelle vidéo.

@horsmala

Si le easy shine était sans composants problématiques, je n’aurais pas reçu ce message. Les marques prennent en compte nos avis. Il faut donc avoir des exigences et faire changer les choses pour des produits plus respectueux de la santé et de l’environnement #sante #demelant #denoncer #produitnaturel #soin #bienetre #chevaux #cavalier #pourtoi #polemique

♬ son original – Horsmala
Tik Tok de “Horsmala” avec la réponse de Ravène

La Réponse de Décathlon-Fouganza

Le 12 mars 2024, nous avons également contacté l‘équipe équitation de Décathlon. Nous avons relancé le 18 mars, et obtenons la réponse suivante : “nous sommes sur le sujet en interne”.

Ce 11 juin 2024, nous n’avons toujours pas reçu de nouvelles de Decathlon au sujet de son démêlant pour les crins.

La Transparence dans l’Industrie du Soin pour Chevaux 

L’inquiétude exprimée par la Tik Tokeuse Horsmala a soulevé des interrogations légitime sur la composition des produits de soin que nous utilisons sur les chevaux.

La discussion autour de l’utilisation des silicones et des conservateurs dans les formulations de produits de soin pour chevaux met en évidence les défis auxquels les fabricants sont confrontés pour équilibrer efficacité, sécurité et respect de l’environnement.

Que vous soyez sensibles aux produits écoresponsables ou non, il est important de se questionner sur la composition des produits utilisée sur les chevaux au quotidien afin de faire évoluer l’industrie, les pratiques industrielles et bien sûr, les produits.

Laisser un commentaire